Lamartine

Biografie şi Bibliografie

 -
Alphonse de Lamartine, de son nom complet Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine, né à Mâcon le 21 octobre 1790 et mort à Paris le 28 février 1869, est un poète, un écrivain, un historien  et un homme politique français. Il appartient au mouvement romantique (sa poésie lyrique incarne une idéalisation de la nature). On lui doit notamment le célèbre poème Le Lac.

Biographie

Les vingt premières années, passées à la campagne à Milly, sont influencées par la nature, ses sœurs, sa mère, et surtout par l'abbé Sourry, son tuteur, qui lui insuffle une grande ferveur religieuse renforcée par les années qu'il passe au collège de Vendôme, pendant lesquelles il lit Chateaubriand, Virgile et Horace.

Après avoir fini ses études, ne désirant pas servir de l'eau à Napoléon Ier qu'il appelle l'usurpateur, il mène une vie de gentleman campagnard (1808-1811). Il écrit de la poésie chrétienne, et entame un voyage en Italie (1811-1812) pendant lequel il rencontre une jeune Napolitaine qui lui inspirera Adieu à Graziella (1819).

Il devient garde du corps de Louis XVIII une fois ce dernier intronisé, mais démissionne après Waterloo et revient à Milly, bien qu'il aille souvent à Marseille, où il s'adonne au jeu et contracte de lourdes dettes. Seul garçon de sa famille, il reçoit en héritage les domaines de ses parents. Sans y être obligé, il s'engage à indemniser ses sœurs par des rentes. Il s'essaye à la tragédie (Médée).

En 1816, le poète rencontre à Aix-les-Bains Julie Charles, née Bouchaud des Hérettes, une jeune femme mariée [au physicien et aéronaute Jacques Charles, 1746-1823, de 38 ans son aîné...], atteinte du cancer du sein [ou plutôt de "phtisie", comme on appelait à l'époque la tuberculose galopante].. Un amour spirituel naît entre les deux, mais Julie meurt en 1818 [en fait à Paris, le 18 décembre 1817, à l'âge de 33 ans]: le poète est profondément marqué par cette perte qui lui inspire, en 1820, le recueil Les méditations. Ce dernier le propulse socialement : il peut épouser Mar-Ann Birch et devient attaché d'ambassade à Naples. Le couple voyage en Italie, en Angleterre, à Paris. En même temps, le poète publie Les nouvelles méditations, La mort de Socrate, Le dernier chant du pèlerinage d'Harold.

En 1825, il est nommé secrétaire d'ambassade à Florence, mais se voit refuser le poste de ministre de France : qu'importe, il demande un congé, revient en province, et publie Les Harmonies Poétiques et Religieuses.

Lamartine se rallie à la monarchie de Juillet mais est candidat malheureux à la députation. Après cet échec, il fait un voyage en Orient dès 1832 : il visite la Grèce, le Liban, va jusqu'au Saint-Sépulcre pour raffermir ses convictions religieuses, qui sont cependant bien vite ébranlées par la mort de sa fille, qui lui inspire par la suite Gethsémani.

En 1833, il est élu député et ne cessera de l'être jusqu'en 1851. En 1838, avec Honoré de Balzac et Paul Gavarni, il va à Bourg-en-Bresse pour témoigner en faveur d'un ancien actionnaire du journal Le Voleur, Sébastien-Benoît Peytel, accusé d'assassinat. Sa démarche est infructueuse puisque l'accusé est guillotiné à Bourg-en-Bresse le 28 octobre 1839[1].

Lamartine remplit toutefois sa tâche de député consciencieusement et se déplace lentement vers la gauche au fil des années, allant jusqu'à devenir la tête de file des révolutionnaires de 1848. Le Voyage en Orient, Jocelyn, et La chute d'un Ange, révèlent l'inflexion de sa pensée religieuse.

Il finit sa vie dans la pauvreté matérielle chez un ami, chez lequel il meurt d'apoplexie près de Paris en 1869.

Œuvres

En histoire

    * Histoire de la Restauration en huit volumes (1851),
    * Histoire des Constituants (1853),
    * Histoire de la Turquie (1853-1854),
    * Histoire de la Russie (1855).

Autres

    * Saül (1818)
    * Méditations poétiques (1820)
    * Le Lac (1820)
    * La Mort de Socrate (1823)
    * Nouvelles Méditations poétiques (1823)
    * Le dernier chant du pèlerinage d'Harold (1825)
    * Le Retour (1826), épître à la gloire de Xavier de Maistre
    * Harmonies poétiques et religieuses (1830)
    * Sur la politique rationnelle (1831)
    * Vers écrits sur un album (1832)
    * Voyage en Orient (1835)
    * Jocelyn (1836)
    * La chute d'un ange (1838)
    * Recueillements poétiques (1839)
    * Histoire des Girondins (1847)
    * Raphaël (1849)
    * Confidences (1849)
    * Toussaint Louverture (1850)
    * Geneviève, histoire d'une servante (1851)
    * Graziella (1852)
    * Les visions (1853)
    * La vie de Mahommet(1854)
    * Cours familier de littérature (1856)
    * La Vigne et la Maison (1857)
    * L'Histoire de la révolution de 1848 (1849)
    * Le tailleur de pierre de Saint-Point (1851)

Cărti de Lamartine


Cum Cumpăr Cum plătesc Livrare
0 cărţi in coş
Total : 0 RON